Connexion
-Monde persitant / 2009

Bonjour à tous et toutes,

Le monde Persistant reprend, avec une nouvelle base scénaristique, des règlements plus clairs et plus stables, je vous laisse découvrir le background pour Monde Persistent, saison 2009.

Historique:

Petit pays aux confins de l’Europe centrale, la Bucovine, enclavée entre l’Ukraine et la Roumanie à connu plusieurs années de guerre civile suite aux tensions interethniques. Les 2 principales factions à s’affronter dans l’indifférence de la communauté internationale sont les Sarmates, au Sud-est, et les Daces, au Nord-Ouest du pays.
Suite aux plaintes des pays limitrophes, une force de maintien de la paix à été envoyée sur place, mais le manque de moyens mis à leurs disposition les ont conduits dans un premier temps à maintenir l’axe de communication principal ouvert, mais  suite aux pillages incessant et aux attaques, la majorité des transporteurs ont choisi de passer par d’autres pays.
Sans véritable raison motivant leurs présence, les forces des Nations Unies passent la majorité de leur temps dans leurs cantonnement, limitant les sorties au maximum et par conséquence, le pays s’est enfoncé encore plus en avant dans la guerre civile.
Finalement, la force multinationale quitte le pays sans avoir rien réglé.

Situation actuelle:

Décembre:

Drone abattu sur la frontière qui sépare la Bucovine, Sarmates et Daces se renvoient la responsabilité de cet acte d’espionnage.

Drone

La tension aux frontières et déplacement de troupes, les deux factions adverses, après quelques mois de calme, sont à nouveaux prêtes à s’entre déchirer.

Début janvier:

Arrestation d’un touriste australien, géologue amateur selon ses dires, accusé d’espionnage par les forces de sécurité Sarmates. Après de premières accusations visant les Daces, la junte Sarmate parle d’un complot international.

Arrestation

Fuites dans les médias US, le « Département of Homeland Security » reconnait après plusieurs jours d’intense pression avoir modifié le parcours de ses satellites espion « KeyHole » afin de survoler plusieurs fois par jour la Bucovine. D’autres sources affirment que le programme « Echelon » à également été impliqué.

Mi-janvier:

La résolution 1937 déposée au « Conseil de Sécurité » à sa 5986e séance, le 13 janvier, demande l’envoi d’une force d’interposition en Bucovine. L’un des membres permanent pose son veto, la motion est suspendue.
Le secrétaire-général de l’ »ONU » déclare, que quel que soit le résultat de cette motion, son organisation n’a pas le contingent et les moyens en matériels pour envoyer une force multinationale en Bucovine.

Apres plusieurs jours de pourparler, la motion est acceptée.

D’après une dépêche de l’agence de presse « ITAR/TASS », l’ouverture des archives scientifiques militaires de l’ex-« URSS » aux chercheurs occidentaux. Les travaux concernant les domaines sensibles « NBC » seront exclus des données disponibles.
Dépêche « REUTERS », confirmé dans la journée par « ITAR/TASS » et par un communiqué de l’ »Agence Fédérale des Archives Russes »  (« Rosarkhiv »), Le vol de documents scientifiques militaires, notamment des relevés géologiques en Europe centrale. Une enquête est  en cours, selon le chef de la milice Soviétique, Alexander V. Konovalov.
Conférence de presse au siège de l’ONU, le secrétaire général des Nations Unies crée la polémique en envoyant une force multinationale en Bucovine. Questionné sur le manque de  moyens humains et matériel, il affirme qu’une entreprise privée sera chargée de faire respecter la résolution 1937 (2009). A la question « Quelle entreprise privée ? »  le journaliste n’a obtenu qu’un « No Comments » laconique.
Tollé international face à cette privatisation des Nations Unies.

Les ambassadeurs Daces et Sarmates, dans deux communiques séparés mais au contenu identique sur le fond, préviennent que la présence de mercenaires sur leur territoire est inacceptable.

Manifestation dans les entités Sarmates et Daces en Bucovine, et renforcement de la présence militaire aux frontières, les deux dirigeants s’accusent d’avoir œuvré en sous main pour favoriser l’envoi d’un force d’intervention en Bucovine

Manifestations_I              Manifestations_II

Communiqué de presse au siège de l’ONU, c’est l’entreprise Australienne, Basée à Dubai URG « Unity Resources Group » qui  prendra en charge la mission des Nations Unies en Bucovine.

Simbole URG_I

Fin Janvier 2009:

La mission des Nations Unies est acceptée par les 2 gouvernements de l’ex-Bucovine, l’UN reconnait la partition de la Bucovine entre les 2 entités Sarmates et Daces, tout espoir de réconciliation et d’unification de la Bucovine sont perdus.

Le 31 janvier, la démission surprise du secrétaire général des Nations Unies, qui entre au conseil d’administration de la « De Beers Consolidated Mines Ltd ». « De Beers », qui aujourd’hui contrôle 40 % du marché du diamant brut dans le monde et détient à 90% l’exploitation diamantifère en Afrique du Sud.

07 Février 2009:

Arrivée en Bucovine des personnels de « URG » avec pour mission de faire respecter la frontière entre Daces et Sarmates, et aussi de rouvrir l’axe de communication principal qui traverse l’ex-Bucovine.

07 Mars 2009:

L’organisme International Union of Geological Sciences déclare que le sous-sol de Bucovine regorgerait de métaux rares d’une importance stratégique car ils sont utilisés dans des applications de haute technologie, parfois dans des armes de pointe. Tantale, Césium, Rubidium et Tungstène serait, entre autres présent, en plus de formation géologiques pouvant contenir des diamants.

Avril 2009:  

  

De source Sarmates (probablement de l’espionnage), il s’avère que les Daces sont en procession d’un minerait, très rare pouvant servir à une arme de forte puissance, des échantillons analysés par les scientifiques Sarmates démontre que ce minerait demande une grande connaissance technologique que les Daces  n’on pas encore maitrisé.

 radioactif 

Mi-avril 2009:

La communauté  internationale, à établie que les Daces, ont fait appel à une puissance étrangère, resté dans l’ombre, cette dernière à livré de grand moyen pour l’extraction de minerait, ce qui confirmerait les soupçons publié par les Sarmates.

 

Lors de sa cession du 10 avril à Berlin, les Nations Unies vote un décret contre l’armement lourd, et détermine la dangerosité de laisser une telle opportunité à une communauté déterminé à sauvegarder ses valeurs territoriale.

 

18 avril 2009: 

L’ordre est donné à l’ « Unity Resources Group » de contrôler et détruire tous minerais entrant dans le décret du 10 avril.

 

Dimanche 3 mai 2009
Suite a la mise en déroute des Daces et la capture par les Sarmates de l’hopital de campagne de ces derniers le 2 mai,
l’ONU envoya des delegués au siège de l’URG, en Australie, pour leur demander des comptes sur la non tenue du contrat
de maintien de la paix en Bucovinie.
L’URG ne donna pas d’explication et se contenta de declarer que des affaires top secrets internes etaient en cours
et q’aucune intervention de leur part n’etait a attendre ces prochains jours.
 
Lundi 4 mai 2009:
Le secretaire general de l’ONU fit lui meme le deplacement au siege de l’URG pour sommà l’entreprise d’honorer le contrat,
et donc de retourné sur le terrain, sous peine de non payement et d’ouverture d’une enquete sur les raisons de cette inaction.
L’URG pliat sous les menaces mais un certain froid se fit sentir entre l’organisation et l’entreprise.
 
Mercredi 20 mai 2009: 
Les evenement du 2 mai donnere l’avantage au Sarmates.
Ayant reussi a boutté hors de la zone de conflit les Daces et ayant capturé leur hopital, ils eurent a loisire de fortifier leurs
positions et installerent un camp pres de leur hopital mais ne s’occuperent pour ainsi dire pas de l’hopital Dace presque en ruine.
Ils firent parvenire du materiel a usage militaire et medical ainsi que du personnel dans une relative securité, etant donné que les Daces
etaient en deroute.
 
Vendredi 22 mai 2009:
Apres plusieurs jours de silence, les dirigeants Daces firent un communiqué à leur peuple evoquant la lacheté Sarmate
et que l’affront subit au debut du mois ne restera pas impuni.
Cette déclaration provoqua la colère du peuple Sarmate et les appels a l’anéantissement des Daces se firent plus que nombreux.
Les dirigeants Sarmates repondirent simplement que « le peuple Dace n’etait qu’une bande de paysans raté et denué de courage
et que les menaces ne leurs font pas plus peur que leur recent actes futiles et risible. »
 
Lundi 25 mai 2009:
Suite aux declaration des factions bucoviennes. l’ONU fit un communiqué à son tour appelant au calme et a la raison.
Mais un sentiment d’insecurité grandissant se faisai sentir et tous attendaient de voir qui frapperait le premier.
 
Mercredi 27 mai 2009:
Au matin, à la surprise generale, le territoire Sarmate fut le theatre d’une vague sanglante et impressionnante d’attentats
visant infrastructure civils et militaires.
Une vintène de vehicules piegé explosèrent et tuèrent nombre de civils et détruisirent des quartiers entiers avec une force
deconcertante.
Le gouvernement Sarmate accusa ouvertement les Daces d’en etre les commanditaires. Cependant, le gouvernement Dace
démentit et condamna cet acte qu’ils qualifière d’ignoble, inhumain et denoué de tout honneur martial.
 
Vendredi 29 mai 2009:
Des experts mandaté par l’ONU arrivèrent sur place.
Rapidement, ils arriverent a la conclusion que les Daces ne pouvaient pas avoir commandité l’operation. La coordination etait
bien trop précise et le materiel utilisé etait bien plus avancé technologiquement. De plus, les explosifs etaient composé de materiel
non identifiable.
Mais pour les Sarmates, la culpabilité Dace ne faisait aucun doute et l’ordre fut donné de renforcé la presence militaire aux frontiere,
ordre qui fut immediatement suivit par les Daces.
L’ONU demanda à l’URG de se rendre sur place et de tanté d’empeché un bain de sang, mais ils n’eurent aucune réponses de leur part…
Viendront-ils?

Samedi 12 Septembre 2009: 

Après plusieurs mois d’attente, de tensions  et d’observation, Sarmates et Daces lancèrent leurs forces dans un conflit que tous savaient inévitable.Les Daces tentèrent, en vain, de récupérer  leur hôpital de campagne perdu ainsi que le matériel médical caché mais n’y parvinrent pas. 

De leur coté, les Sarmates furent parfaitement maitre de la situation. Ils tenairent leurs positions avec férocité et ne laissèrent que peut de chances à l’armée Dace. 

Quant aux forces de l’ URG, leurs actions furent plus que perturbantes. Ils tentèrent de liquidé les commandants Dace et Sarmates  et de plus, ils perdirent des documents sensible concernant les attentats en terre Sarmate. 

Ce coup d’éclat conduisit à une trêve entre Sarmates et Daces qui, ayant pris connaissance des intentions de l’URG, s’unirent à la surprise de tous afin de bouter la firme Australienne renégate hors de leurs terres. Dans l’ironie du sort, l’URG avait accomplis sa mission. Ils mirent fin au combat entre Daces et Sarmates. 

Lundi 14 septembre 2009:

Suite aux événements  du 12 septembre, Daces et Sarmates firent parvenir aux Nations Unies un rapport concernant les agissements de l’URG. Entre temps, les forces de l’URG se retirèrent dans leur place forte, conscient qu’ils étaient percé a jour. Ils entreprirent de fortifier leur position. 

Mercredi 16 septembre 2009: 

Le rapport arriva au siège de l’ONU. Dès qu’il fut étudié, l’organisation lança un mandat d’arrêt à l’encontre des dirigeants de l’URG resté en Australie. Ces derniers furent arrêtés le jour même mais, l’ONU n’obtint aucunes informations sur les raisons de leurs actes en Bucovinie. 

Vendredi 18 septembre 2009:

Suite aux arrestations du 14 septembre, Daces et Sarmates se retrouvèrent avec un contingent d’hommes de l’URG armés, incontrôlables et n’ayant pour seul objectif que de finir le job.

Attaques et escarmouches se succédèrent aux portes des villes et du camp fortifié URG. 

Lundi 21 septembre 2009: 

Durant un combat rapide et sanglant, plusieurs commandants de l’URG furent capturés par la coalition Dace/Sarmate. Ils furent emmenés dans un lieu tenu secret et probablement questionné avec les coutumes qui sont propres à certains pays. Ils apprirent que quelque chose de spécial était en préparation. Quelque chose de gros et de mortellement dangereux.

Une chose était certaine, c’est que quel que soit se projet, ils allaient bientôt être prêt et il fallait agir vite. 

Jeudi 24 septembre 2009: 

Un dépôt militaire Sarmate fut attaqué et cambriolé par un commando non identifié. Après enquête, ils déclarèrent que plusieurs pièces pouvant servir a la mise au point d’une bombe de forte puissance avaient disparut.

Les soupçons furent dirigé vers les gommes de l’URG mais ces dernier se contentaient de nier et faute de preuve, personne ne pus rien prouver. 

Lundi 28 septembre 2009: 

Une opération de grande envergure fut lancée par la coalition sur la forteresse de l’URG. 

Mardi 29 Septembre 2009: 

Apres une journée et une nuit de combat, les forces coalisée furent repoussées et forcée au replis laissant le champ libre à l’URG qui prit possession d’une vaste partie du champ de bataille.

 Vendredi 2 Octobre 2009: 

Des tensions entre les Sarmates et les Daces suite à la défaite du 29 septembre commencèrent à mettre en péril le traité. Néanmoins, il fut décidé qu’une nouvelle opération serait lancée pour mettre à genoux l’URG et tenté d’en savoir plus sur leur projet.

De leur coté, les forces de l’URG se préparèrent à vivre un autre combat rude mais ils ne devaient pas échouer.

 

Pour vous inscrire  

Les Règles

Le site et tout son contenu sont la propriété exclusive du Soft Air Club.